Message du Président

L’Orchestre International de Genève (L’OIG) est un concept que je portais en moi depuis longtemps, une sorte de rêve qui a vu le jour dans un contexte particulier et inattendu, et qui est à l’image de cette Cité à laquelle nous sommes tous très attachés.

Genève est une ville cosmopolite ouverte sur le monde. Elle rayonne dans le domaine des arts et de la culture. Au sein des organisations internationales, elle se bat depuis toujours pour le respect des droits de l’homme et oeuvre en faveur de la paix. Cet Orchestre saura fièrement la représenter.

L’Ensemble est composé de musiciens suisses et internationaux talentueux et partagent l’envie de se retrouver à Genève pour de grands moments de bonheur musical. Ils ont du plaisir à revenir dans notre Ville, à laquelle ils sont attachés, où ils ont laissé un peu de leur cœur, pour lui rendre hommage et la représenter avec fierté à l’étranger. Ils ont fait passer le mot avec une telle flamme que nous avons reçu des propositions de musiciens d’autres orchestres, notamment du Canada et des Etats-Unis.

L’OIG œuvre ainsi pour le rayonnement de Genève, en voulant établir des contacts avec d’autres pays et en favorisant, par la musique, des échanges culturels.

Le concert inaugural de L’OIG a eu lieu à Mascate (Oman) en novembre 2010. Pour la première fois, les musiciens du Royal Oman Symphony Orchestra ont partagé une partie du concert avec un orchestre occidental. L’expérience, triomphalement accueillie, a été culturellement passionnante et humainement émouvante. Les musiciens se sont intégrés de manière spectaculaire. Après à peine cinq minutes de répétition toutes les frontières étaient abolies et ils ne formaient plus qu’un seul et même ensemble. Cela corrobore une fois encore combien la musique est une force dans son rôle d’ambassadeur pour la paix.

Riche de cette expérience, L’OIG souhaitait au travers d’un concert exceptionnel à Genève auquel il associe le Japon, pérenniser cet Ensemble musical et partager avec les Genevois et les milieux internationaux l’idéal de ses musiciens.

Le chef d’orchestre Emmanuel Krivine a répondu à notre invitation, totalement séduit par ce projet tout comme Gautier Capuçon qui a tenu à faire partie de cette aventure. Nous tenons à les en remercier chaleureusement.

Nous avons également été très vite rejoints par la Swiss Global Artistic Foundation dont le but est de soutenir des artistes émergents aux talents exceptionnels et qui souhaite faire de L’OIG son orchestre officiel. La dimension internationale de la Fondation en totale adéquation avec les buts et objectifs de L’OIG lui ouvre des portes à Londres, New York, Washington, et même en Australie.